Software Heritage
#1
:!: 
Il y a quelques mois, il y a eu l'ouverture officielle de l'archive Software Heritage qui a pour vocation (en gros) d’agréger, d'archiver et de préserver tous les codes source open-source de l'humanité dans une seule archive mondiale (rien que ça).

En pratique, ça a dupliqué plein de dépôts, comme git ou debian, et ça permet de les partager au même endroit, indifféremment de leur l'origine.

Par exemple, il y a l'archive du forum (git, celle de sephi) mais il y a aussi plus de 4 milliards d'autres fichiers déjà et  ça va de l'archive de test vide qui ne sert absolument à rien au code source de l'ordinateur de bord d'appolo 11 (si vous avez envie d'aller sur la lune).

Alors, et vous, est-ce que vous pensez que ça servira un jour ?
Répondre
#2
Plutôt sympa comme idée, ça peut permettre de retrouver un truc mort & supprimé. Après, je pense que c'est comme tout sur le net: y'a pas une entité unique qui sera la super top ultime référence de tout. L'intérêt de la décentralisation, c'est qu'on finisse toujours par retrouver une copie du truc quelque part 2

Donc bonne initiative, oui, après, j'attends de voir si ça tient dans le temps et dans la loi (quid d'une boite qui rachète un projet Open Source et lance des claims dans tous les sens pour récupérer les droits d'utilisation?!)
Répondre
#3
Xenos a écrit :L'intérêt de la décentralisation, c'est qu'on finisse toujours par retrouver une copie du truc quelque part

Ah oui, d'ailleurs, je cite :  pour garantir la pérennité de l’archive, [ils encouragent] l’émergence d’un réseau ouvert de pairs et de miroirs avec lesquels [ils partageront] la responsabilité de maintenir accessibles plusieurs copies de tous les logiciels collectés.

Xenos a écrit :(quid d'une boite qui rachète un projet Open Source et lance des claims dans tous les sens pour récupérer les droits d'utilisation?!

C'est vraiment possible ça ? Moi j'ai l'impression que lorsqu'un projet qui est très utilisé est racheté & dénaturé, il y a souvent un nouveau fork de ce projet qui prend le relai.
Répondre
#4
moi je n aime pas l'idée, parce que ca consomme de la ressource, si en plus il faut les mirorer, ca fait encore plus de ressources consommées

Si aucun filtre n'est mis, on se retrouve comme avec la grand mere qui stocke des vieux draps qui ne serviront jamais.
Mais au lieu de bouffer la place de l'armoire normande, on bouffe du disque dur, fonte des glaces, terres rares, consommation électrique, pollution, toussa

Aucun intérêt dans 90% des cas, tous comme les photos et video stockées mais jamais regardées

on peut pas dire que je sois un grand écolo, mais y a un côté "généreux sans penser aux impacts" qui me saoule grave
[WIP]projet Rivages
[WIP]projet Arthur (comme si ça suffisait pas d'un...)
Répondre
#5
OK ;

Donc du coup ce serait plutôt contre mais d'un point de vue écologique (parce que tu es contre l'utilisation intensive & abusive des datacenters.)
Répondre
#6
Je n'y trouve pas d'intérêt majeur.

C'est une consommation importante de ressources pour un intérêt proche du néant. Passé le côté historique, le code utilisé pour les missions Appolo est taillé pour... la mission Apollo. C'est sans doute amusant d'y mettre le nez mais ça n'aura plus d'utilité.

Je trouvais plus intéressant les banques de données comme Torrent 411 : parce que c'est du contenu qui reste plus facilement pertinent. Dommage que ce soit essentiellement illégal, car c'était parfois le dernier endroit où trouver certaines choses.
Répondre
#7
Est-ce que c'est si inutile que ça ?

De façon générale, j'ai toujours tendance à penser que c'est une bonne chose d'avoir des bibliothèques ; que ce soit pour conserver des écrits du XVIème siècle ou... des codes sources du XXIème ! (Espérons juste que ça ne va pas finir comme la bibliothèque d'Alexandrie.)

Bah oui, le code source c'est une oeuvre (oui ? non ? oui, sauf quand c'est les autres qui codent ?).

Et même si l'objectif était uniquement de préserver du savoir, je le trouverais louable, ne serait-ce que d'un point de vue historique justement.

Après, il y a aussi des gens qui trouvent que ça ne sert à rien d'enseigner l'Histoire à l'école.... (troll !!! 16 )
Répondre
#8
Oui mais là ce n'est pas une bibliothèque, ni même un musée, il n'y a aucune sélection. Un énième template d'une app React généré par l'outil create react app, on s'en fiche un peu.

Je ne crois pas que le code mérite d'être sacralisé comme un vestige de la civilisation. Est-ce que je dis ça parce que notre civilisation n'est pas encore effondrée ? Peut-être.

Le problème du code comme vestige, c'est son interopérabilité. Ça dépend trop de l'environnement pour lequel c'est écrit, et je ne parle pas seulement de langages et d'OS, mais aussi d'architecture, de chaîne de build, etc.
Répondre
#9
Ah oui, il ne suffit pas d’agréger les données : après, il y a un important travail de sélection/traitement des données à faire, c'est évident.

D'ailleurs, ils ont bien conscience de ça puisqu'ils indiquent :

Le contenu a été masqué



Après si c'est une question d'être réutilisable en l'état, je suis d'accord, mais il y a aussi des contre-exemples : un algorithme, c'est un algorithme par exemple, c'est indépendant du langage ; et un code bien écrit est normalement facilement transposable d'un langage à l'autre (de même famille, avec des structures de données & fonctionnalités similaires).
Répondre
#10
Je vois.

Cette collection est une collection de code, pas d'algorithmes. Les algorithmes et les structures de données peuvent être (et sont) documentées en dehors de ça, très simplement et efficacement.

Après moi je suis ne suis ni pour ni contre, mais plutôt dans le "n'ont-ils rien d'autres à faire de leurs ressources ?" : peut-être suis-je dans l'erreur à penser que la solution aux maux de l'humanité ne se trouve pas dans le code open source déjà écrit.
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)