Déterminisme, aléatoire, théorie des jeux
#11
Il me semble avoir lu, dans Pour La Science, que le jeu d'échec était "résolu", aka partant de la position initiale, on a calculé la "meilleure partie possible". Après, a-t-elle été simplifiée (en ignorant les sacrifices qui n'ont "aucun sens") ou exhaustive, je ne sais pas.

Il me semble que si, on a déterminé que les blancs avait un très léger avantage (est-ce fait par calcul ou par statistique des parties jouées, je ne sais plus). D'où le fait que, dans un tournoi d'échec, les adversaires font au moins 2 parties (une avec les blanc, une avec les noirs).

Je n'ai pas connaissances de championnats d'IA d'échec (autre que des championnats amateurs pour que les étudiants apprennent à faire des algos).

Oui, l'intérêt de ne pas mélanger au tarot, c'est d'avoir plus de chances qu'un joueur ait un bon jeu. Si tu mélanges parfaitement trop souvent, alors tu vas faire beaucoup de donnes avant qu'un joueur ne commence à se détacher et "prenne". Si aucun joueur ne prend, on remet les cartes dans le paquet et on refait une donne: c'est chiant pour tout le monde. Même "pas en famille", je trouve ça normal: je n'ai pas envie de passer 3/4 du temps à dire "passe" et à faire des donnes :/

[edit]
Apparemment, les échecs sont résolus pour les "finales" (7 pièces ou moins, roi inclus) https://en.wikipedia.org/wiki/Solved_gam...lved_games donc j'ai été un peu optimiste. Mais cela ne change pas le propos de fond: on peut avoir un jeu 100% déterministe à information parfaite, sans pour autant être capable de calculer qui gagnera et quoi jouer.
Répondre
#12
@Xenos & Ter Rowan
Ah bah OK, là on est d'accord (sur les échecs et le tarot, je suis pas chiant 2 ).



Sinon pour le côté famille au tarot, nous on a une règle maison un peu perverse (mais je ne me rappelle plus son nom), basée sur le même principe que la dame de pique : si personne ne prend alors on fait une partie où tout le monde joue en essayant de faire le minimum de points (et en respectant les règles ; de coupe et de surenchère des atouts entre autres). A la fin celui qui a fait le plus de points se ramasse une grosse pénalité (parce que c'est lui qui aurait dû prendre en quelque sorte) proportionnelle à la différence de points avec chacun des autres joueurs ; du coup ça incite plus à prendre.

C'est très méchant  et assez marrant à jouer ; et surtout ça permet de ne pas distribuer pour rien.

Edit : ah oui, on appelle cette règle "la vachette" je crois 2 ; et pour le score on comptait les écarts de points entre joueurs 2 à 2 multiplié par un coef il me semble.
Répondre
#13
C'est chouette comme concept! 2 je tâcherai d'y penser la prochaine fois qu'on jouera au tarot
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)